Fabienne Pourtein : 2014 - Votez pour le bien de la Caraïbe et de l'Amazonie !

pourtein-loe-mie-2013 KAM

Quel lien entre l'Europe et la Caraïbe, l'Amazonie ? L'enjeu pour les associations et autres représentants de la société civile est d'être en mesure d'amener les citoyens par leur engagement et leur participation vers un avenir choisi et non plus subi. Lors du premier comité de pilotage en avril 2013 du projet KAMACUKA agréé par le programme INTERREG IV C,  Fabienne Pourtein et  Roland Loe-Mie ont largement rappelé le rôle de plus en plus important que jouera dans les années à venir les régions d'Europe plus que les États actuels.

Le tube du Martiniquais Djo Dezormo carnaval 1990 « houhou voici le loup », en parlant de l'Europe, ne fait plus recette, même si cette chanson a marqué son époque, et la question aujourd'hui est de savoir quelle Europe nous souhaitons. Fabienne Pourtein, directrice de projets de la Maison des Suds, référente Outre-mer pour le Relais Culture Europe précise, dans cet entretien, les raisons pour lesquelles la Caraïbe, en particulier, gagnerait à bien choisir le profil de l'Europe son partenaire.

GENS DE LA CARAIBE : Pour quel type de Parlement les élections européennes 2014 sont mobilisées ? Quel est son pouvoir ?
FABIENNE POURTEIN : Les citoyens européens de Guyane à la Réunion en passant par la Lituanie, la Slovénie ou l'Allemagne vont choisir leurs députés au Parlement.



 

C'est le seul organisme composé d’élus au suffrage universel parmi les différentes instances européennes, depuis 2007, année du Traité de Lisbonne. Il a vu son rôle renforcé, et il devient, de fait, le principal outil pour les peuples d’influer sur la marche de l’Union Européenne. En quelques mots cela signifie qu'il est co-législateur avec le Conseil européen, lui composé des chefs d’état, d’une grande partie des politiques européennes. Notamment le transport, la gouvernance économique, l'immigration, l'énergie, les transports, l’environnement et la protection des consommateurs.

De plus,  il a le dernier mot dans l’adoption du budget européen qui régit les politiques communes pour des périodes de 7 ans (2014-2020, actuellement).

Enfin,  il dispose d’un pouvoir de supervision et de contrôle sur les autres institutions, sur la mise en œuvre de la législation et du budget européens,…



GENS DE LA CARAIBE  : À l’heure où la Caraïbe tente de renforcer sa cohésion et ses relations internes, pourquoi pour les résidents dans la Caraïbe-Amazonie se projeter dans l'Europe  ?



FABIENNE POURTEIN :
 De mon point vue, je vois trois bonnes raisons.
Premièrement,  l’Europe, contrairement à toutes les autres organisations régionales à visées commerciales – y compris celles de la Caraïbe – est la seule qui porte à la fois une vision politique, sociale, et économique, et donc, défend des libertés et de valeurs démocratiques ouvertes, socles des différentes politiques européennes, qu’il est bon de se rappeler. Je vous renvoie par ailleurs à la charte des droits fondamentaux européens

.

Deuxièmement,  dans un univers mondialisé,  où les tensions s’exacerbent, il est important de renforcer les instances capables de défendre sur la scène internationale des intérêts qui ne soient pas que commerciaux, en matière de droits, droits des consommateurs, des auteurs, de la diversité culturelle, ou encore d’environnement, de valeurs politiques.  Et ce même mal, même insuffisamment. Que croyez-vous qu’il serait arrivé à l’Ukraine face à la Russie, si l’Europe n'avait pas fait pression politiquement sur la Russie, même si tout n'est pas encore résolu...?

Et enfin,  si la Caraïbe se renforce en tant que région  – ce qui est bien sûr souhaitable – ne vaut-il pas mieux qu’elle ait à se faire entendre sur une scène internationale où une Europe démocratique et forte soit capable de faire poids autour des valeurs précédemment citées, plutôt que face à de seuls intérêts économiques et commerciaux, où la Caraïbe risquerait bien d’être perdante parce que trop "petite"? 



GENS DE LA CARAIBE : Mais la Grèce à genoux, l’Espagne exsangue, les migrants jetés à la mer, c'est un peu l'image que retient l'opinion publique au sujet de l'Union Européenne ..

Justement, le désintérêt des peuples que l'on mesure aux 42% de votants aux précédentes élections, en 2009, ainsi que la faiblesse des échos donnés à l’échelle nationale aux débats européens et à la parole des élus, en raison de ce que je qualifierais d’ostracisme des médias, laissent d’autant plus la place à des visions et manoeuvres technocratiques qui viennent contrecarrer les valeurs fondatrices de l’Europe.

Oui, partout la démocratie (politique, sociale, économique) est un combat permanent ! Oui, l’Europe - trop souvent encore chambre d’échos de peurs et d'égoïsmes nationaux – est aussi le meilleur endroit de possibles progrès.

Ce que rappelle très bien un ardent défenseur de l’Europe dans une vidéo consultée plus de 18.000 fois en moins d'un mois. 

Et, last but not least, quelle entité propose des outils et des moyens de coopération entre les Caribéens européens et non européens, et des Caribéens avec le reste du monde ?  C’est l’Europe, avec ses programmes Interreg, ACP culture, Europe Créative, Erasmus +, ou encore le programme FP7 qui a soutenu le site de recherches sur l’esclavage EURESCL etc….



Alors du 22 au 25 mai, votez ! Et s’il vous plait, choisissez bien vos élus, ceux qui porteront une vision ouverte, progressiste et ambitieuse de l’Europe.  Pour le bien de la Caraïbe, l'Amazonie comme pour celui de la France et des autres pays européens continentaux.





Photo : Fabienne Pourtein, consultante Europe pour la Maison des Suds et Roland Loe-Mie, président de MAGMAT (Guyane) -  2013, Guadeloupe, ©KG

La Maison des Suds est un cabinet d'ingénierie culturelle, spécialisée en accompagnement de projets européens.

Share