Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

Maryse Condé et Gens de la Caraïbe

concours-maryse-conde-marian-fuchs-2fillettes« Je ne sais si c'est la contagion de votre enthousiasme mais l'année 2011 s'est terminée très bien pour l'écrivain que je suis.

Le film de la série « Empreintes » diffusé avec beaucoup de succès à Paris en décembre, l'élévation à l'Ordre du Grand Officier du Mérite National, et surtout ces dix jours merveilleux à la Guadeloupe ou le collège de la Désirade a pris mon nom et où nous avons pu admirer le film sur moi du réalisateur guadeloupéen, Dimitry Zandronis....

Je tenais à vous remercier de tout cela car, si vous n'en êtes pas directement responsable, l'intérêt que vous avez toujours porté à mon travail et la gentillesse dont les Gens de la Caraibe ont toujours fait preuve à mon égard, comptent pour beaucoup. »

Ainsi, Maryse Condé s'est adressée à l'aube de 2012 aux sociétaires de Gens de la Caraïbe qui ont choisi pour l'année 2011, à l'image d'une soirée léwoz de mettre l'écrivaine au centre d'une ronde de danseurs et joueurs de gwoka. Ce léwoz s'est entendu dans les grands fonds de Guadeloupe, les mornes de la Martinique, les ravines de Cuba, les campagnes de la Jamaïque mais aussi dans les imaginaires de ceux qui résident en Afrique, en Europe, en Asie, en Amérique latine et d'autres ailleurs.

Cela a donné notamment une dizaine de témoignages publiés sur le site mais aussi des photos mettant en image des couvertures de livres de Maryse Condé ou l'univers mental que son oeuvre a motivé chez des lecteurs et notamment une lectrice Marian Fuchs qui signe les photos primées. Les adhérents ont vu dans ces photos une éternelle jeunesse offerte au travail de Maryse Condé.

 

Parmi les thèmes de prédilection de Maryse Condé, figurent les préjugés de couleurs, les conséquences de l'esclavage, les absurdités de nos sociétés et ses romans n'oublient jamais de parcourir notamment la Caraïbe des petites aux grandes Antilles avec toujours une mention au peuple haïtien mais aussi les autres cultures qui traversent l'identité créole (Afrique, Etats-Unis, Europe).

Pour ces raisons et d'autres encore, Gens de la Caraïbe a consacré plusieurs pages de son site à Maryse Condé du 11 février 2011 au 11 février 2012 pour vous donner, entre autres, envie de la lire ou la relire.

Retrouvez dans nos pages :

> Ce qu'ils disent de Maryse (près de 10 témoignages de Maputo à Berlin en passant par Port-au-Prince) 
> Quelques extraits d'ouvrage

> Un dossier sur la traduction des oeuvres de Maryse Condé
> Deux textes de Maryse Condé à écouter
> Les photos primées dans le cadre du jeu-photo autour de Maryse Condé

>  
Lire le portrait de Maryse Condé rédigé par Anais Jones pour GdC en 2007
>  « En attendant la montée des eaux », Editions Lattès, 2010 - Lire la chronique d'Ayelevi Novivor,
en français , en español.


Merci aux adhérents de Gens de la Caraïbe et particulièrement à Gerty Dambury, Valérie Eugène, Gérald Clausen, Philippe Calodat, Louis-Philippe Dalembert, Céline Guillaume, Fraucke Gewecke, Karole Gizolme, Milan Lescot, Peter Trier, Ineke Phaf-Rheinberger, les Editions Mercure qui ont apporté leur contribution à ce dossier. Merci également à tous ceux qui ont apporté leurs témoignages et à ceux qui ont participé au concours.

PHOTO :  « Une écrivaine, un livre, deux langues, deux petites graines », © Marian Fuchs, Berlin, 2011.

Share