Recevoir nos informations

S'abonner

Inscription à la Lettre d'informations culturelles caribéenne « Ici et là-bas » mais à des listes concernant des créations/actualités culturelles par territoire
Hasta pronto! Adan an dòt soley

2008 : archives manif.

"Dialogues des Mémoires juives et antillaises", colloque le 6 avr. 08

Colloque au Sénat le dimanche 6 avril 2008, sur le thème "Dialogues des Mémoires juives et antillaises: Hommage à Simone et André Schwarz-Bart " , proposé par l'association L'Amitié Judéo-noire avec le CRIF et le CM98 PROGRAMME

PREMIERE PARTIE : MEMOIRES ET IDENTITES, de 14h à 16h

- Francine Kaufmann : «André Schwarz-Bart, précurseur du DEVOIR DE MEMOIRE». De la saga juive au cycle antillais : une oeuvre réversible ?

- Kathleen Gyssels: Entre romans d'apprentissage et romans encyclopédiques, conte et H/histoires tronqués: l'oeuvre à quatre mains de Simone et André Schwarz-Bart .

- Maurice Dorès: «judéité et négritude : rencontres»

- Alexis Nouss: «Les paysages du silence: pour une esthétique des mémoires meurtries».

- Michelle Maillet:  « la Shoah vécue par une Antillaise »

DEUXIEME PARTIE : MEMOIRES ET CITOYENNETE, de 16h à 18h

- Dr Richard Prasquier, Président du CRIF,

- Dr Serge Romana, Président du CM98, «Contre une Concurrence mémorielle»

- Malka Marcovitch: « Soixante après la Shoah, cinquante ans après le Dernier des Justes, quarante ans après Un plat de porc aux bananes vertes, trente ans après Ti Jean l'Horizon ...: que reste-t-il de la rencontre des mémoires ? »

- Jacky Dahomay,  «Identité communautaire et identité nationale»

- Viviane Romana,  «La memoire de l'esclavage et sa transmission»

- Claudine Drame: «Le dialogue des mémoires par le cinéma?»

- allocution de clôture Madame Simone Schwarz-Bart


inscription obligatoire :

09 54 85 94 58, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.amitiejudeonoire.com ou www.cm98.org

 
INTERVENANTS

- Maurice Dores: ethnologue et cinéaste réalisateur de Black Israel et auteur de la beauté de Cham (mondes juifs
monde noir)

- Michele Maillet: Ecrivain, auteur à succes du livre: «L'Etoile Noire» préface par Simone Veil

- Malka Marcovich: Historienne, Consultante internationale sur les Droits de l'Homme

- Alexis Nouss: Professeur titulaire, à la School of European Studies, Cardiff University et a l'Université de Montréal

- Serge Romana: Chercheur, Président du CM98

- Viviane Romana: psychologue,

- Richard Prasquier : Cardiologue, President du CRIF

- Kathleen Gyssels: specialiste en recherche post-coloniale francaise, Vice-Presidente de la Societe de Recherche Caribéenne

- Francine Kaufmann: Professeur a l'Universite Bar Ilan, Israel, specialiste de l'oeuvre d'Andre et Simone Schwarz-Bart,

- Lisette Malidor, Artiste, Chanteuse,

- Jacky Dahomay, Ecrivain, Proviseur de Lycee en Guadeloupe.

- Claudine Drame : Historienne, Présidente du FIFET (Festival International du Film contre l'Exclusion et pour la Tolérance)

 
POURQUOI L'AMITIE JUDEO-NOIRE?

«si tu differes de moi, frère, loin de m'offenser tu m'enrichis.....»(Saint-Exupéry).

Face à la crise d'identité que manifeste aujourd'hui la France, il est important que la société civile plurielle, et les associations qui la représentent, tiennent un rôle d'avant-garde dans la résolution des conflits de mémoires.

 
Ainsi, si les populations françaises revendiquent aujourd'hui la reconnaissance des souffrances passées (celles de la colonisation, celles de l'esclavage); en même temps et par la volonté de ses membres engagés dans des associations, ces populations initient, pour l'avenir, d'autres changements subjectifs dans la manière dont se pense la société française. On en donnera pour exemple le travail de l'Association Amitié Judéo-Noire.

 

L'Amitié Judéo-Noire souhaite faire en sorte qu'entre peuple juif et peuples noirs, africains et antillais, la connaissance, la compréhension, le respect et l'amitié se substituent aux malentendus et aux manifestations d'hostilité.

Au sein de l'Amitié Judéo-Noire, nous voulons, par un dialogue fraternel et par une coopération active et amicale, travailler sur l'histoire et la mémoire du peuple juif et des peuples noirs, africains et antillais, et à combattre l'antisémitisme et le racisme dans toutes leurs manifestations.

Nous excluons de notre activité toute tendance au syncrétisme et toute espèce de prosélytisme. Nous ne visons aucunement à une fusion des opinions, qui doivent rester diverses et variées. Nous ne réclamons de personne aucune abdication ni renoncement à ses attaches ancestrales ; mais nous attendons de chacun, dans la conscience de ce qui distingue et de ce qui unit Juifs et Noirs, une entière bonne volonté, une totale loyauté d'esprit dans la recherche, en même temps qu'un rigoureux effort de vérité.

En toutes circonstances et face à tous les bonimenteurs et autres falsificateurs de la Vérité, nous souhaitons rappeler l'ancienneté des bonnes relations entre nos peuples. En effet, plus de deux millénaires témoignent d'échanges ancestraux sur les plans économique, littéraire, artistique, musical, scientifique, agronomique ou culinaire.

 
Nous nous devons d'établir un pont de concorde, de tolérance et d'amitié, au-delà des incompréhensions mutuelles. Parce que pour nous, pour nos peuples souvent victimes et minoritaires, issus de l'esclavage et de l'émigration, les dates du 14 juillet 1789 en France, et de la proclamation de l'émancipation des Noirs aux Etats-Unis, ont une véritable signification en tant qu'avènement des droits de l'Homme et du Citoyen, ce qui veut aussi dire droits de la Femme et droits de l'Enfant,

Parce qu'aussi, vivre ensemble en paix selon les principes de la République relève d'une profonde volonté commune et non d'une utopie,

Parce qu'être tolérant et ouvert, c'est d'abord tendre fraternellement la main vers l'autre tout en cultivant sa différence et son identité,

Nous entendons construire l'égalité dans la diversité culturelle, sachant que les valeurs de la République peuvent nous garantir cette chance.


Informations pratiques

Pour plus d'informations: www.amitiejudeonoire.com

Colloque au Sénat le dimanche 6 avril 2008 de 14 heures à 18 heures

Organisation :L'Amitié Judéo-Noire en collaboration avec le CM98, le CRIF et le B'nai B'rith France.

Sénat, Salle Clémenceau, rue de Vaugirard 75006, Paris

Inscription obligatoire :

09 54 85 94 58, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.amitiejudeonoire.com ou www.cm98.org

Share