Double-bord, poème de Gerty Dambury

Un texte qui lui a été inspiré par le bar de Montreuil, Les trois marches, en 1987.

Double-bord

Il fait dans les cafés touffeur de cigarettes et de pas-
sions  d'adolescents. Le jour décline en chocolats mous-
seux. Les têtes se penchent sur des allants d'égalité
sous le regard surpris de poètes, mêlant leurs vers à
des révoltes embrassées dans l'ivresse des lacryma-
christi, des chaises agenouillées, des cliquettements du
zinc sur fonds de tasses vides.

De la coulisse monte
vif,
le son des eaux fortes
fluant sous le bleu des roches plates
effleurant arbres ébranchés
fidèles au pas des femmes
rires syncopés
rafales de voix criardes
dans la succion des boues des dernières pluies.
Rouges.

Echo fugace.

Gerty Dambury, Montreuil 1987

Share