L’appel du Bukut de Tigguy par Anne Lescot

extrait du documentaire@ Guy GarconLe Bukut. Une cérémonie datant du 12ème siècle a lieu cette année, après 32 ans d’interruption. Nous sommes en 2004 et Tigguy  alias Guy Garçon n’a qu’à peine le temps de boucler son sac et de filer à l’aéroport avec sa caméra lorsqu’il a confirmation que la cérémonie a bel et bien lieu.  C’est en pirogue puis à pied qu’il débarque dans un village du sud de la Casamance tel un Candide de Voltaire, plein de curiosité et d’un brin de naïveté mais déjà rempli d’attachement pour les habitants qui vont lui ouvrir peu à peu les portes de leur quotidien.
Au milieu de ces hommes et femmes qui se battent pour que perdure le Bukut, un rite d’initiation masculin qui marque le passage de l’adolescence à celui d’« homme », Tigguy va lui même faire sa propre initiation de réalisateur.

Car ce film n’est pas un documentaire formaté pour plaire aux télévisions. Il est un document personnel, presqu’un « home movie » qui met en scène un peuple mais aussi un homme. En effet, au risque de frôler une omniprésence alourdissante, entre ses commentaires ou la mise en scène de  son propre personnage, Tigguy nous donne à voir une œuvre d’une grande sincérité. En se livrant au spectateur à travers ses commentaires toujours très personnels, le réalisateur se met en danger, oubliant les règles imposées pour partager les siennes, celles d’un homme qui a passé plusieurs semaines de la vie des Diolas et qui entend le faire savoir.

C’est un bel exercice, admirable de simplicité dans son intention et qui au résultat, avec la complicité d’une monteuse, permet de saisir l’émotion, le plaisir et le privilège qu’a pu ressentir Tiguy au milieu de ce « nulle part ». Respect.

Anne Lescot




Ce documentaire a été projeté dans le cadre du Festival Influences Caraibes le 05 novembre 2007 au cinéma MK2

L’appel du Bukut de Tigguy
Vidéo - 52 min - 2007
Production : La Cazalucie Productions
Site : lappeldubukut.com

Share