Feux ! - Edito 2007

Valérie BaranFeux pluriels car ils sont multiples ces feux qui nous consument ou nous animent.
Feu rouge ou vert comme une semonce, une injonction. Celle de résister au prêt-à-penser quotidiennement distillé par le gavage de certaines télévisions, presses, littératures.

Feu des origines, de Dongala à Kourouma qui dit les horreurs, les outrages et les compromissions de la colonisation, feu de jeunes slameurs et artistes urbains qui se souviennent des traces laissées par l’esclavage de leurs aïeux.

Feux les embrasements de la planète, de Kinshasa à Beyrouth en passant par Port-au-Prince. Feu comme l’ordre intimé de tirer sur la journaliste opiniâtre qui s’acharne à révéler les exactions d’un despote ou sur le ministre dont le seul meurtre pourrait mettre le feu aux poudres d’un pays convoité.

Feus les disparus, les noyés, les abîmés toujours plus nombreux à se jeter à l’eau, à braver les déserts, à enjamber les barbelés pour quitter l'intolérable d’une vie et atteindre, quand ils le peuvent, les rivages inhospitaliers du refus et de l'expulsion.

Feu de joie des rencontres, des retrouvailles, du renouement et du retour.

Feu avec ou sans artifice de l’amour, de l’amitié, des attentes et de la passion.

La liste n’est pas exhaustive. Mais mettons notre main au feu que les artistes qui habitent cette saison ne limiteront pas leur art aux seules vertus divertissantes. Ils portent une critique sociale et politique par la seule constatation subjective de l’état actuel du monde et, sous les feux croisés de leur regard vigilant, nous invitent au réveil, au sursaut, à l’insurrection des consciences, au rire et à la danse.

Avec profondeur et insolence, avec grâce et humour aussi, ils entrent en résistance et enflamment les esprits pour déciller l’oubli et installer le doute.

Alors, réjouissons-nous ensemble de leur venue, de leur engagement et de leurs « faits d’arts » salvateurs et partageons généreusement ces moments autour du foyer de la réflexion et de l’amitié du Tarmac et… de grâce...

Cessons de jouer avec le feu !

Valérie Baran


Share