ARCC - Actualité culturelle - septembre 2004

Une fois n'est pas coutume, des nouvelles culturelles de l'île de la Réunion par l'ARCC. A noter : l'exposition "La longue marche, l'esclavage des origines à nos jours" dans le cadre du bicentenaire de l'indépendance d'Haïti, au Musée des Baux de Provence...

1- L’association Pagot et l’ARCC  présentent
“Tiembo le rein...” et autres textes d’Alain LORRAINE
Spectacle poésie et musique

Mise en scène : Arlette NOURLY
Guitare, percussions traditionnelles : Xavier LEBRETON
Trompette, percussions traditionnelles : Willy RAMBOATINARISOA
Voix, percussions traditionnelles : Arlette NOURLY
Samedi 25 septembre 2004 à 18H

 Le “fénoir” revendiqué comme un “fait noir”, une culture de la nuit, du marronnage (maronaz), la quête d’une identité plurielle éloignée des intolérances et des sectarismes, le “fon kèr” et l’alerte cyclonique de la langue créole, la solitude mutante des déracinées, des émigrés, des français “black blanc beur” dans les cités des banlieues, le racisme dit ordinaire, les dures tendresses de la fraternité militante, le choc de l’esclavage colonial avec ses stigmates obsédants, les loges de la “cafritude”, l’émerveillement d’enfant devant “les beaux visages cafrine sous le lampe”, la prière toujours recommencée devant la Vierge noire, l’alliance si protectrice avec Karly la noire, la promesse maintenue avec les ancêtres et les esprits de “El”, autour du kabaré et du maloya, le rêve d’une île-monde à la “batarcité”, “l’arkansialité” rayonnante, tous les thèmes de la démarche d’Alain Lorraine sont réunis ou approchés dans son premier recueil “Tiembo le rein” paru en 1975.

2 - L’ARCC  vous convie à la rencontre Couleur Saphir N°92 sur le thème “Les Plantes Médicinales de La Réunion : une tradition d’avenir”
avec Claude MARODON, Docteur en Pharmacie
Jeudi 30 septembre 2004  à 19 H

“Les Plantes Médicinales de La Réunion : une tradition d’avenir
La richesse et la biodiversité des ressources naturelles de l’Ile ont contribué à la formation d’un patrimoine végétal endémique original.
La propension des réunionnais à utiliser les plantes médicinales ou ‘zerbages’ est reconnu et a permis de maintenir la tradition par les tradipraticiens ou ‘tisaneurs’. Après cette période d’observation ethno botanique, voici venir le temps de la reconnaissance, qui passe obligatoirement par la validation scientifique des données recueillies.
Et bien sûr, le grand espoir est de créer une filière économique pérenne dans un avenir que l’on souhaite le plus proche possible.
La grande richesse ne permettra pas en quelques heures de scanner toutes les plantes, mais nous sélectionnerons les plus importantes , sachant que les résultats des recherches en cours permettront de révéler d’autres propriétés : le chantier reste ouvert !


ARCC
160, rue Pelleport 75020 Paris
Métro Télégraphe - Bus 60 arrêt Borrego
Renseignements : 01 43 15 00 21
e-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Entrée libre
Cocktail créole

3 – Dans le cadre des résidences de recherche de micadanse Paris
Danses en L’R, Compagnie Eric Languet
Vous propose d’assister à la représentation de l’étape de travail de “quelquessignesduprésent” les
Vendredi 24 septembre à 15 heures
Lundi 27 septembre à 19 heures
Micadanses (ex CND) 20 rue Geoffroy-L’Asnier 75004 Paris
Métro Saint-Paul ou Pont Marie
Entrée libre

L’aventure de “quelquessignesduprésent” se noue à l’intersection de trois itinéraires artistiques. Un chorégraphe Eric Languet, un poète Christian Jalma et un vidéaste, Benoît Perier, interrogent ensemble des signes, des emblèmes, des croyances, des comportements et des idées reçues emprunté s à la société post-coloniale réunionnaise. Une société aujourd’hui saisie dans une fulgurante modernité où les laissés pour compte de toujours ont de moins en moins d’avenir. Pas de pensée fixée ni de point de vue définitif sur ces réalités mais des prises de position fortes sur l’idée que le monde n’est peut-être pas à priori celui qu’on voudrait nous faire pratiquer et consommer.
Il y a donc une grande nécessité à bousculer l’immobilisme fataliste du “c’est comme ça”.

4 - Du 15 septembre au 14 octobre 2004 au Musée d’histoire et d’archéologie des Baux de Provence
Exposition “ La longue marche, l’esclavage des origine à nos jours “ réalisé par l’ARCC sous la direction de l’historien Hubert Gerbeau

Pour célébrer le bicentenaire de la première république noire, le Musée des Baux présente une exposition gratuite sur l’histoire du commerce de la force humaine. De l’antiquité au XXe siècle l’esclavage a frappé différentes sortes de populations. Les victimes de ce processus économique ont ainsi ouvert les voies du commerce intercontinental. Ce long voyage sur la route de la liberté a dessiné la géographie de nombreux pays, mais surtout, il a délivré l’homme en créant de nouveaux systèmes de pensées philosophiques. Ce travail richement illustré et accompagné de quelques objets a reçu le parrainage de l’UNESCO.
A cette occasion, le Musée des Baux s’est associé avec le Festival des Alpilles pour rendre hommage aux chants et aux musiques qui rythment la mémoire et l’histoire de ces peuples sans passeport...

TERRES DE LIBERTE : 1 - 2 OCTOBRE 2004

1er octobre, soirée "Canne à Sucre"  20 h, Cathédrale d'Images- entrée 15 €
YANE MAREINE et TI FOCK
2 octobre, Soirée "Cotton Fields" 20 h, Cathédrale d'Images- entrée 20€ 
LOUISIANA RED et MARVELLOUS GOSPEL SINGERS

Exposition “ Histoire de l’esclavage
Le Musée d’Histoire et d’Archéologie s’est de nouveau associé avec le Festival des Baux, afin de créer une manifestation culturelle de qualité, dont l’originalité est d’offrir un événement festif et pédagogique... Cette année, le Musée navigue vers les terres d’esclaves pour rappeler à la mémoire citoyenne le récent commerce de l’Homme. Notre Histoire souffre souvent de la mémoire de ces axes commerciaux qui ont fait la fortune des « négriers » et le malheur des peuples sans passeport. L’exposition gratuite offre un parcours destiné à sensibiliser sur le récent passé de l’abolitionnisme. Ce travail richement illustré et accompagné de quelques objets a reçu le parrainage de l’UNESCO.
Information : Office de Tourisme 04 90 54 34 39

5 - A partir du 12 septembre
au théâtre le Funambule retrouvez Jacques-Henri Delcamp et la compagnie Lambrequin autours de
“Les lettres de mon moulin” d’Alphonse Daudet
53 rue des Saules 75018 Paris
Métro Lamack-Caulaincourt
les dimanches à 18h et lundis à 20h30.

Contact :
Association Réunionnaise Communication et Culture
160, rue Pelleport 75020 Paris
Métro Télégraphe
Tel : 01 43 15 00 21
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet : http://www.arcc.asso.fr

Share