Le Voyage  -  Gaël Octavia

Gaël Octavia naît en 1977 à Fort-de-France, un stylo à la main. A 18 ans, elle s’installe à Paris pour des études scientifiques mais reste démangée par l’écriture. Elle découvre le théâtre, joue et met en scène. Titulaire en 2001 d’un diplôme d’ingénieur en télécommunications, elle trouve refuge à partir de 2002 dans le journalisme scientifique. En juillet 2003, Le voyage, sa première pièce qu’elle a envoyée à Greg Germain, est lue au TOMA, en Avignon.


La prostituée
: Je ne pleure pas. Je ne pleure jamais. Pour quoi faire, pleurer ? Qu’est-ce que ça changerait ? Peut-être que ça me ferait du bien, de pleurer. Il y a des gens qui disent ça. Que pleurer panse les plaies. Vous croyez que c’est possible ? Moi j’aimerais. Pleurer jusqu’à ce qu’il ne reste plus une goutte d’eau dans mon corps. On me retrouverait par terre, gisant sur ce trottoir, toute desséchée. Comme une feuille brûlée par le soleil. Comme je serais belle ainsi ! Toute sèche, et pourtant lavée…


Un jeune homme, misérable et vieilli avant l’âge, aborde le Passeur qui pourra l’emmener de l’Autre côté, là où il y a du travail, où une vie est possible. Le Passeur le trouve malingre, tente de le décourager mais finit par l’embarquer. Avanies de la traversée, 3 semaines dans une cale, un cauchemar qui en éveille d’autres, reliques d’un passé proche et douloureux. L’esclave d’hier revit dans l’émigré clandestin d’aujourd’hui. Sur le bateau il rencontre une femme qui prétend rejoindre son mari…

Lecture dirigée par Noël Jovignot
Avec : Joël Jernidier, Isabelle Kancel, Alain Verspan

Share