« Ovando » de Georges E. Mauvois

Pour Georges E. Mauvois, auteur martiniquais, le créole est une arme poétique et politique. Partisan convaincu d’un théâtre populaire créole, particulièrement à son affaire dans la veine satirique depuis le fameux Agenor Cacoul publié en 1966, il a traduit en créole Antigone de Sophocle et Don Juan de Molière. Avec Ovando, Georges E. Mauvois publie à 82 ans sa première pièce historique.


MEDINATout est prévu. Le gibet sera dressé  au milieu de la place. On battra l’appel à son de caisse dans tout Saint-Domingue et ses environs (…)

VOLVÉROA mon goût, l’histoire serait plus piquante encore si la prisonnière n’était pas tuée. C’est sûr.


Peut-on changer le cours de l’histoire ? C’est la question que pose Georges E. Mauvois en envoyant le magicien Volvero à Saint-Domingue au temps de Christophe Colomb, avec pour mission de sauver la reine taïnos Anacaona. Grâce à son talent de cartographe, il approche le gouverneur Ovando dont il devient le bouffon et tente de lui subtiliser sa captive. C’est sans compter sur l’héroïsme d’Anacaona…

Ovando a obtenu le Prix Casa de las Americas 2004
Editions : Presses Universitaires Créoles

Lecture dirigée par Eric Delor
Avec Harry Baltus, Eric Delor, Claude-Georges Grimonprez, Noël Jovignot, Esther Myrtil

Share