A LA UNE

Sur les traces de Lam en Haïti

Wifredo Lam en HaïtiDécembre 1945, Wifredo Lam, peintre cubain, adopté par Picasso, l'écrivain André Breton et les surréalistes débarquent à Port-au-Prince.

Pour un moment la capitale d’Haïti semble avoir été le lieu de rendez-vous d’une certaine avant-garde bien française.  Et pour cause, Pierre Mabille, activiste du surréalisme, ami des grands agitateurs de l’époque, pourvu du titre d’attaché culturel auprès de l’ambassade de France, inaugure l’Institut Français d’Haïti.  Dès lors, la présence d’un Michel Leiris, poète devenu ethnographe (Mission Dakar, Djibouti au côté de Marcel Griaule) n’étonne plus.  Cependant, Cuba et Haïti, à partir de 1927, multiplient parallèles et coïncidences; et Alejo Carpentier, signataire d’un manifeste "anti Breton", débarque à Port-au-Prince en 1943, accompagné de l’acteur Louis Jouvet.

Mais qui sont les haïtiens que rencontrent ces beaux messieurs ?   Quelles idées les préoccupent à l’époque ?  Quelles sont les conséquences de cette « rencontre des deux mondes » ou peut-être des « trois mondes » ?  Qui découvre et comprend quoi ?  Lam dans tout cela ?  Quels sont les artistes contemporains d’Haïti qui peuvent se réclamer de sa filiation ?

A travers une quarantaine d’images projetées, le voyage proposé est, à la fois, une rétrospection et une introspection au cœur d’un moment historique précis.  Un dialogue symbiotique unique entre un occident, qui ne se veut plus raison, et l’émotion, qui se réclame, à peine, nègre.


Chronologie

1927
- Parution à Port-au-Prince de la revue « Indigène »
- Parution, à La Havane, de la « Revista de Avance »

1928
- Publication de « Ainsi parla l’oncle », de Jean Price Mars
- Publication de « Ecue – Yamba – O ! », de Alejo Carpentier, Madrid

1938
- Parution de la revue « Les griots », dirigée par le poète Carl Brouard

1939
- Retour de Alejo Carpentier à Cuba

1942
- Retour de Lam dans son île natale
- Deuxième campagne anti-vaudou par les autorités haïtiennes et le clergé

1943
- Arrivée à Port-au-Prince de Alejo Carpentier, accompagné de l’acteur Louis Jouvet

1944
- Parution de « Gouverneur de la rosée », de Jacques Roumain
- 14 mai : Ouverture du Centre d’Art, dirigé par l’américain Dewitt Peters

1945 - 1946
- Arrivée de Pierre Mabille comme attaché culturel de France
- Inauguration de l’Institut Français d’Haïti par Pierre Mabille
- Décembre : Arrivée de Wifredo Lam et André Breton
- Janvier : Inauguration au Centre d’Art - Exposition des « peintres cubains modernes » : Ponce, Pelaez, Portacorrero, Mariano et Lam
- Mars – avril : Exposition d’art haïtien à La Havane
- Exposition de Lam avec Matisse, Matta, Miro et Picasso au MOMA de New York
- Exposition haïtienne à Paris

1948
- 13 février : Deuxième visite d’André Breton en Haïti
- Mort du peintre Hector Hippolyte, dont une douzaine d’œuvres avait été acquise par André Breton
- Publication de « Un reino de este mundo », de Alejo Carpentier


Photo : Extrait d'une photo de groupe / Pierre Mabille, Wifredo Lam, Élisa Breton, André Breton lors de leur séjour en Haïti (1945- 46)
© Doret (dans Vaudou, hoëbeke)

Share