2014-Rovelas

Série de dessins « le Minotaure » de Michel Rovelas

ROVELAS SEUL debout 500Dans le cadre de la clôture de l'année Rovelas organisée par GdC-971, le samedi 7 mars, au Quai des Arts, à Pointe-à-Pitre, une exposition inédite d'une série de Michel Rovelas  a pris la forme d'une rencontre/débat avec les participants. En voici un aperçu rassemblé ici.

 

Lire la suite : Série de dessins « le Minotaure » de Michel Rovelas

Invitation à l'exposition d'un jour (clôture de l'année Rovelas)



Rovelas erotiqueCOMPLET !

Aux adhérents, sympathisants, bénévoles et partenaires de Gens de la Caraïbe-Guadeloupe

Invitation à l'exposition  « Le minotaure, mythe des origines » 20 dessins érotiques.

Cette exposition exceptionnelle ne durera qu'une soirée.



Merci à ceux qui ont réservé à temps pour faciliter l'organisation. Nous vous raconterons !

 

 

Lire la suite : Invitation à l'exposition d'un jour (clôture de l'année Rovelas)

Mémorial Acte de Pointe-à-Pitre, des artistes haussent le ton

Dans une lettre ouverte des plasticiens guadeloupéens, par la voix de Michel Rovelas et Stonko Lewest, dénoncent les zones d'ombre autour du projet Mémorial Acte. Ils interrogent les décideurs sur, entre autres, la philosophie qui les anime, le projet pédagogique, la place des productions artistiques de Guadeloupe, Martinique, Guyane, le financement et réclament, à l'attention de tous les guadeloupéens, la publication de tous les documents constituants le dossier Mémorial Acte.
            

Lire la suite : Mémorial Acte de Pointe-à-Pitre, des artistes haussent le ton

L’œuvre de Michel ROVELAS : une fenêtre ouverte sur l’Histoire

8 Michel Rovelas dans son atelier 2Gérard Xuriguera écrivait en 1996, dans la monographie qu’il consacra à Michel Rovelas : « Si on était obligé de lui trouver une parenté, on la situerait dans le prolongement de la Nouvelle Figuration analytique, mais avec des pulsions expressionnistes et des signes bien à lui. »

Par-delà la diversité de ses créations, sculptures, peintures, dessins et installations, « qui relèvent à la fois de la profusion et de la synthèse », deux marqueurs fondent la cohérence d’une œuvre personnelle qui ne cesse de chercher de nouvelles formes : « son insularité déclarée et son adhésion passionnelle à la restauration de la figure ».

Vingt ans plus tard, l’œuvre de Michel Rovelas poursuit la construction de mythologies qu’il revendique «créoles ». Des mythologies, qu’elles soient empruntées à l’antiquité gréco-latine - le Minotaure, les Métamorphoses -  ou à Césaire -« Paroles sans bouches »-, capables de rendre compte des violences historiques qui sous-tendent nos réalités contemporaines.

© Portrait à la chemise bleue, photographie d’Eric Guyenon.

 Voir une série de photos plus bas

Lire la suite : L’œuvre de Michel ROVELAS : une fenêtre ouverte sur l’Histoire

L'insularité dans le travail de Michel Rovelas

Rovelas CEREAP1 2014 4

Dans le cadre du 19e colloque du CEREAP (Centre d’Etudes de Recherche en Esthétique et Arts plastiques), qui s’est déroulé  en Guadeloupe, les 29 et 30 novembre 2014 à la Médiathèque du Gosier, une quinzaine d’intervenants se sont succédé sur le thème des « Créations insulaires ». Si certains artistes comme Lena Blou, Jocelyn Akwaba-Matignon, Richard-Viktor Sainsily Cayol ou encore le Martiniquais Sentier, ont pu présenter directement au public leur démarche artistique  Dominique Berthet, fondateur et responsable du CEREAP, par ailleurs professeur des universités et critique d’art, a proposé une réflexion portant sur :   « Une approche de l’insularité » dans le travail de Michel Rovelas.

Lire la suite : L'insularité dans le travail de Michel Rovelas