Edito (arch.)

23 août - Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

logo route de l'esclave - UNESCOLa Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est commémorée le 23 août de chaque année. C'est dans la nuit du 22 au 23 août 1791 qu'a commencé à Saint-Domingue l'insurrection qui devait jouer un rôle déterminant dans l'abolition de la traite négrière transatlantique.

Lire la suite : 23 août - Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

L'esclavage dans les manuels scolaires, annoncé par le Président surprend chercheurs et enseignants

Colloque sur les silences natinaux sur les esclavages sur le campus de Schoelcher © kg/gdc mars 08
Certains ont été surpris par l'annonce faite par le Président de la république de la rentrée "prochaine" dans les manuels scolaires de l'histoire de l'esclavage car cette mesure existe depuis 2002 dans les bulletins officiels. Cependant, il est vrai que les manuels gagneraient à vraiment "faire rentrer l'esclavage"dans leur page. Aujourd'hui, ils ne parlent que de la deuxième abolition de l'esclavage, ne valorise que les abolitionnistes et omet les rebelles et résistants et enfin ne relie pas cette histoire de l'esclavage à l'histoire de  la France. Gens de la Caraïbe vous propose ici des entretiens réalisés sur cette question de l'enseignement avec des historiens et chercheurs qui travaillent depuis des années à l'élaboration et l'amélioration des outils pédagogiques à l'attention des enseignants, notamment du cyle 3 ou autrement l'école primaire du CE2 au CM2.

Lire la suite : L'esclavage dans les manuels scolaires, annoncé par le Président surprend chercheurs et enseignants

10 mai 2007

Le cri, l'écritPour la deuxième année, la France commémore les mémoires de la traité négrière, de l’esclavage et de ses abolitions. Une stèle a été érigée au Sénat dans le jardin du Luxembourg. Plusieurs événements se déroulent dans la France entière, an Guadeloupe et en Martinique.

Lire la suite : 10 mai 2007

10 mai 2008 - 3° commémoration nationale de l'esclavage et ses mémoires

Détail de la fresque dédiée à l'abolition de l'esclavage proclamée le 23 mai à Saint-Pierre par le gouverneur Rostoland, à la suite de l'insurrection des esclaves la veille @ kg/gdcPour la 3ième année, les enseignants et les associations préparent des activités autour du 10 mai et des autres dates liées à l'abolition de la traite négrière, l'esclavage et ses abolitions. Depuis 2005 et chaque année, l'Education nationale formule ses recommandations pour l'enseignement cette partie de l'histoire. En 2007, cette circulaire apporte quelque subtile précision. Elle précise à nouveau la date du 2 décembre, journée internationale pour l’abolition de l’esclavage qui passe assez inaperçue et le 10 mai, date anniversaire de l’adoption à l’unanimité par le Sénat de la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 reconnaissant la traite et l’esclavage comme un crime contre l’humanité.

Lire la suite : 10 mai 2008 - 3° commémoration nationale de l'esclavage et ses mémoires

10 juin, célébration de l'abolition de l'esclavage en Guyane

Les Arts des MarronsLe premier 10 mai est passé, apportant une autre impulsion dans les écoles au niveau national et aux commémorations déjà en place depuis 1983 dans les départements français d’Outre-Mer. Si dans l’Hexagone, revenir sur ce passé correspond à une revendication d’intégration, plus musclée suite aux débats autour de la loi sur la « colonisation positive » et la place des noirs dans la société française, en Martinique et en Guadeloupe, il s’agissait plus d’une revendication politique et culturelle exigeant toujours plus fort autonomie et réparations pour certains.

Lire la suite : 10 juin, célébration de l'abolition de l'esclavage en Guyane