Mot de la présidente 2014

Antiope Dambury Sambin 2014
Photo : de g. à d., Gerty Dambury, Nathalie Antiope, Véronique Hermann Sambin.

GENS DE LA CARAIBE - ASSEMBLEE GÉNÉRALE 2014 - MOT DE LA PRESIDENTE

Gens de la Caraïbe, l’association est née 7 ans après qu’un million  d’ordinateurs se sont connectés au WEB (OU WORLD WIDE WEB) en 1990 mais aussi un an après la naissance de Google, un  des géants d’internet avec Apple (1976), Facebook (2004) et Amazon  (1994) (les quatre réunis communément sous le nom de GAFA)

Aujourd’hui chacun crée son propre chemin d’accès à la connaissance, la dimension asymétrique et impersonnelle de l’audiovisuel vole en éclats,  fragilisant les repères traditionnels dans la sphère publique, notamment. Les intermédiaires sont menacées dans leur existence, aussi bien les journalistes que les métiers liés à la culture (Amazon s’est donné comme objectif de supprimer tous les métiers qui séparent l’acheteur du produit, notamment, les éditeurs, les libraires, les diffuseurs ..).

La liste des mutations dans cette ère numérique est sans fin.

Pourtant, il ne s’agit pas d’en avoir une vision machiavélique mais, tout en restant « véyatif » de saisir les opportunités pour le monde culturel de continuer à  vivre de sa pratique en tenant compte des changements d’habitudes.


Ainsi au cœur du projet KAMACUKA lancé en 2013, cofinancé par Interreg Caraibes, mené par Gens de la Caraïbe-Guadeloupe, un des objectifs sera de trouver un modèle économique pour les porteurs de projets culturels pour ne pas rester en marge de ces grands changements.

Dans le projet KAMACUKA, Gens de la Caraïbe (appelée nationale pour la distinguer de la structure autonome en Guadeloupe) apportera une partie du contenu de son Guide papier**, remis à jour, traduit et organisé dans un site Web indépendant de notre site actuel, tout en adoptant une attitude prudente concernant les données personnelles**.

Gens de la Caraibe a été un des premiers à mettre en ligne des actualités culturelles caribéennes contemporaines, publier des regards critiques avec l’appui de deux salariés.

Aujourd’hui les contributions extérieures seront accueillies, en reprécisant les objectifs et valeurs de Gens de la Caraïbe.

Gens de la Caraïbe n’est pas un site Web, il s’appuie sur une association de personnes concernées par la Caraïbe.

C’est un noyau d’adhérents engagés, fidèles et nouveaux de GENS DE LA CARAIBE qui nous nous font confiance, qui aujourd’hui animent leur réseau personnel via les réseaux sociaux et permettent ainsi de donner à nos publications une place encore plus importante dans les réseaux.

Les Gens de la Caraïbe continue à évoluer sur le Net grâce à vous et nos partenaires institutionnels***,  merci !

Nathalie Antiope
Présidente de GENS DE LA CARAIBE

*Le Guide de la Caraibe culturelle, coédité avec Vents d’ailleurs, en version papier constitue un ouvrage unique et une version augmentée des autres territoires est inenvisageable en raison des couts de production et de diffusion, mais aussi de la crise du livre qui s’annonce, après celle du disque, dans notre ère résolument numérique.

**L’association a décidé de migrer son site www.gensdelacaraibe.org qui contient une importante base de données sélectionnée vers un hébergeur allemand et de quitter son hébergeur américain chez qui nous étions quasiment depuis notre création.
De même, nous avons choisi de ne plus proposer de liens sponsorisés pour ne pas orienter nos internautes vers des choix trop guidés par ses actions passées sur la Toile.
Gens de la Caraïbe n’utilise plus Google statistics, outil de sondage des pages visitées  installant des cookies chez nos visiteurs, à titre d’expérimentation.


***En 2011, le ministère de l’Outre-mer, du Conseil régional de Guadeloupe, la DAC 972 nous ont fait confiance pour la mise en ligne du Guide

Nous recommandons :
La condition numérique de Jean-François Foger et Bruno Patino.
Essai,  Grasset, Paris, avril 2013

A consulter également, les articles de Pierre Bellanger et Gilles Babinet sur le numérique et la compétition internationale qui s’impose à nous


Share