Guadeloupe et Martinique intègrent les principales organisations caribéennes

acs aec logoDepuis 2012, le vent souffle dans les voiles de la Guadeloupe et de la Martinique vers les principales organisations des États de la Caraïbe dont les deux iles françaises sont désormais membres et représentent la France et donc l'Europe. Dans l'ordre chronologique, les deux iles rejoignent en 2012 l’Organisation des états de la Caraïbe orientale (OECS) et la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC) puis en 2014, l'Association des Etats de la Caraïbe (AEC) pour les deux iles ainsi que la Guyane, St Barthelemy et Saint Martin..  Probablement le CARICOM  accueillera la Guadeloupe et la Martinique en juillet 2014, selon le site web CCN.

 

Dans toutes les rencontres auxquelles nous avons participé, tous les déclarations lues ici et là,  cette impossibilité !aujourd'hui passée ! ) de pouvoir être sur un pied d'égalité avec les autres îles dans ces assemblées freinaient la Guadeloupe et la Martinique dans leurs échanges avec leurs voisines. Celà dit, quel est le poids de ces organisations dans la Caraïbe ? Ont-elles pu régler une des plus grandes difficultés de la Caraïbe, à savoir le transport ? Peut-être en partie. Il suffit de sortir des lignes aériennes FDF/PAP/CAY pour voir les Caribéens prendre bus et avion comme des transports en commun.

Avec patience mais surtout ténacité, motivation et méthode, la Caraïbe se construit. Toutefois si les priorités se situeront certainement dans le champ du commerce, les autres espaces d'échanges seront à consolider (environnement, culture, education) pour une Caraïbe harmonieuse et progressiste.  L'expérience des autres organisations fédérales comme l'Europe auxquels les DFA sont associés fournit de nombeux enseignements sur le mieux vivre ensemble quand tant de choses nous séparent et nous rapprochent.

Karole Gizolme

Share