Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde 2010, pré-sélection des ouvrages

Le Prix Carbet de la Caraïbe contribue chaque année à illustrer et raviver la force de création, les imprévus de l’imaginaire, surgis de cet archipel et de ses prolongements, la parole née de tant d’énergies qui là se sont rencontrées et désormais se reconnaissent, entre les visions à grand espace des Amériques et la poussée flamboyante des Afriques.


Les littératures du monde semblent ainsi se parfaire et se compléter, mais comme autant de champs qui seraient des plaques tectoniques, dont les contacts fulgurent, dont les éruptions et les tremblements dessinent pour les humanités contemporaines une géographie nouvelle, à la fois urgente et menacée. Nous ne suivons pas avec rigueur ni précision les tracées de ces avancements, nous ne démêlons pas avec une science impeccable les détours de leurs langages, nouveaux ou traditionnels, composites ou ataviques, créoles enfin, mais nous éprouvons partout l’intuition de leurs nécessaires connivences.

Depuis vingt ans, le Prix Carbet de la Caraïbe, créé à l’initiative de la revue Carbet, et présidé par Edouard Glissant, a été organisé tour à tour en Guadeloupe, Guyane et Martinique, (avec une édition à Paris en 2008) : de 1990 à 1993 par les soins de cette revue et d’un de ses responsables Serge Domi, puis de 1994 à 2006 par l’Association Tout Monde (Guadeloupe) et son président Gérard Delver, enfin à partir de 2007 par l’Institut du Tout- Monde, association nomade (Caraïbes, Afrique, Amériques, Europe).

 

Le jury du Prix Carbet, où sont représentés le Brésil, Cuba, Haïti, Trinidad, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique, le Québec, la Tunisie, envisage d’organiser des assises prochaines du Prix dans les Antilles anglophones et hispanophones, et en Afrique. En 2009 le Prix Carbet se transforme en Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde par le jury à l’unanimité. En 2010, il sera présidé par Michael Dash. La mutation opérée marque un tournant dans le travail mené par le jury. Elle se fera de manière progressive pour inclure d’autres formes de création. Le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde entend signaler d’autres nécessités du monde, d’autres espaces, d’autres clartés et d’autres obscurités de l’humain. Les littératures caribéennes rejoignent aujourd’hui et à plein d’autres littératures car elles sont un champ d’élargissement sur des réalités nouvelles que nous partageons avec les cultures du monde entier. En changeant d’orientation le Prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde ne quitte aucun de ses objectifs de développement, de combat de la conscience, la solidarité des écrivains et des créateurs dans le monde.

Edouard Glissant

Le jury est présidée par la trinidadienne Michael Dash.

Parmi les membres du jury:  Patrick Chamoiseau, Ernest Pépin, Diva Barbaro-Damato (Brésil), Lise Gauvain, Miguel Duplan (Martinique/Guyane, Nancy Morejòn (Cuba), Rodolphe Alexandre (Guyane), Samia Kassav-Charbi (Tunisie)

Téléchargez le programme des manifestations qui se dérouleront en Guadeloupe et la présentation des membres du jury

Pré-sélection des ouvrages

Alfred Alexandre (Martinique), Les villes assassines, Ecriture, 2010 (Roman)

Robert Berrouet-oriol (Haïti), Poème du décours, Triptyque, 2010 (Poésie)

Pierre Bouvier (France), Aimé Césaire et Frantz Fanon : portraits de décolonisés, Les Belles Lettres, 2010 (Essai)

Gerty Dambury (Guadeloupe), Effervescences, Les éditions du Manguier (Poésie), Confusion d'instants, Camille et Justine (1997 et 2010), Carêmes (2010), Enfouissements (inédit en 2000 aux Ed. du Manguier, 2010)

Fabienne Kanor (Martinique), Anticorps, Gallimard, 2010 (Roman)

Lémy Lémane Coco  (Guadeloupe), Grand Café, Ibis Rouge, 2010 (Roman)

José Le Moigne (Martinique-Bretagne), On m'appelait Surprise, Ibis Rouge, 2010 (Roman)
et La Gare, Microcosme 2010 (roman préfacé par Jean Métellus)

Kettly Mars (Haïti), Saisons sauvages, Mercure de France, 2010 (Roman)

James Noel (Haïti), Des poings chauffés à blanc, Editions Bruno Doucey, 2010 (Poésie)

Emeline Pierre (Guadeloupe - Haïti - La Dominique), Bleu d’orage, Pleine Lune, 2010 (Nouvelles)

Rodney Saint-Eloi (Haïti), Haïti Kembé la ! 35 secondes et mon pays à reconstruire, Michel Laffont, 2010 (Récit avec une préface de Yasmina Khadra)

Amanda Smith (Irlande-Trinidad), Black Rock, Phébus, 2010 (Roman)

Evelyne Trouillot (Haïti), La mémoire aux abois, Hoëbeke, 2010 (Roman)

Sylviane Vayaboury  (Guyane), La Crique, L'Harmattan, 2010 (Roman)

Gary Victor (Haïti), Le sang et la mer, Vents d'ailleurs, 2010 (Roman)
 

Share