Comment analyser et expliquer l’abolitionnisme britannique ?

David Brion Davis Yale University En face d’un mouvement politique de grande ampleur, comme celui de la Grande-Bretagne, qui a abouti à l’arrêt de sa traite négrière transatlantique en 1807 et à l’abolition de l’esclavage des Noirs dans ses colonies en 1833-38, il peut être éclairant de l’examiner sous l’angle des interprétations historiographiques. On peut repartir ici de la thèse de Eric Williams, expliquant l’abolitionnisme anglais par la baisse de rentabilité des colonies antillaises de ce pays, tout en insistant sur leur rôle essentiel dans l’accumulation capitaliste de la même Grande-Bretagne. Après avoir mis en évidence les réfutations de Drecher et Eltis, l’auteur, tout en analysant les relations entre l’économie coloniale esclavagiste et le développement industriel britannique, souligne que le mouvement abolitionniste de 1772 (Sommerset Case) à 1838 (fin de l’esclavage dans les colonies anglaises) a été en premier lieu une création inspirée par un souci moral, menée au nom d’un idéal moral, et qui a finalement atteint son objectif. David Brion Davis
Share