27 février carnaval de la capitale santo Domingo et fête nat.

Les Dominicains terminent le carnaval en apothéose dans les rues de la Capitale. Défilés, masques, diables, dérision ... un carnaval caribéen dans toute sa splendeur. Sa particularité est de fêter le même jour son indépendance vis à vis d'Haïti. Ainsi de nombreux drapeaux fleurissent ce jour là un peu partout et souvent sur le visage même des carnavaliers. Avec une haitianophobie encouragée pour les ultranationalistes qui ressassent la "cruauté" de l'occupation haîtienne au 19° siècle, fêter cette indépendance dans le contexte du carnaval peut laisser planer le doute sur les motivations des carnavaliers. En profitent ils aussi pour se moquer des extrémistes ? Le carnaval a le mérite de tout laisser à la libre interprétation de chacun dans un pays où la liberté d'expression semble peu développée. Si o no ?  O séa ?
Amnesty international alerte régulièrement sur les violations des droits de l'homme notamment ceux des journalistes en République dominicaine.

Autres liens
L'écrivain Lyonel Trouillot et sa vision des relations dominicano haïtiennes
Les faiseuses, une exposition de deux artistes à JM'arts, l'une d'Haïti (B. Prézeau), l'autre de Republique dominicaine (I. Tolentino),
Share