Décès d'Aimé Césaire ce jeudi 17 avril 2008. Le lion s'en est allé.

Aimé Césaire recevait en 2003 les poètes du festival Marin Village © kg/gdc

Nous avons le coeur chagrin depuis que ce matin à 5 h 20 le poète et militant pour une égale reconnaissance des hommes et des cultures  a rendu les armes, paisiblement selon le CHU de Fort-de-France où il était hospitalisé depuis 8 jours. La dépouille mortelle d'Aimé Césaire a rejoint son domicile de la route de redoute. Son corps sera exposé au stade de Dillon ce vendredi 18 avril. Les obsèques en Martinique devraient avoir lieu ce dimanche, des obsèques nationales sont annoncées. Editions spéciales sur quelques radios et télés, en particulier radio Martinique à suivre en direct sur www.rfo.fr, radio Guadeloupe et Guyane ainsi que Tropiques FM à Paris. Beaucoup d'émotions autour de retransmissions d'archives et d'explications, de citations de l'oeuvre d'Aimé Césaire. De la marchande de pistache du marché de Fort-de-France aux hommes politiques de tout bord aux hommes de lettres, les témoignages affluent en hommage à ce nègre fondamental.


Aimé Césaire aimait les hommes mais aussi la nature, en particulier le nord de son île natale, la mer houleuse de Basse-Pointe et aussi venir le jeudi se promener au pied de la Montagne pelée, ce volcan qui a aussi inspiré cet homme à l'énergie magmatique. Ce jour, seule son âme passera par là pour voir le sommet couvert aujourd'hui. Aimé Césaire admis en urgence mercredi 09 avril pour des problèmes respiratoires, avait intégré ce jeudi le service gériatrie et était placé sous assistance respiratoire le vendredi. Ce samedi, le CHU de Fort-de-France faisait savoir que son était stationnaire mais restait préoccupant. Le monde s'était donc préparé à un départ en douceur de cet homme enraciné dans sa culture, son pays.

Aujourd'hui âgé de 94 ans, ce chantre de la négritude, militant et dirigeant politique a été jusqu'à très peu sollicité sur des questionscesaire-visite-enfants-2006.jpg liées à la négritude ou les droits de l'homme, il recevait aussi bien les hommes connus que les anonymes et avait une attention particulière pour les enfants qu'il recevait régulièrement. Si le corps était fatigué, l'esprit était toujours en alerte et l'attitude modeste.

 

Une de ses dernières apparitions de poids s'est faite dans le documentaire "les 16 de Basse-Pointe" de Camille Mauduech donnant son point de vue sans détour sur ce tournant de l'histoire de la Martinique.

 

Aimé Césaire déclarait en 2006 devant une bonne centaine de personnes qui se pressait au Théâtre municipal de Fort-de-France le 26 juin pour le saluer le jour de son anniversaire:

« Je suis arrivé fatigué, je suis vieux, déglingué, je ne dors plus la  nuit mais je vous ai retrouvé. Je vous dis merci. Je pars en vous disant confiance et espérance ! » (Source journal RFO radio du 26 juin 2006)


 


 

cesaire-yvana-karole.jpg Karole Gizolme et Yvana Vaïtiligon lui ont remis, au nom du réseau et des membres de l'association, une carte pour ses 93 rékolt kafé, le 26 juin 2006
dont vous trouvez plus bas quelques extraits.
Tout en nous en encourageant pour le travail effectué sur les cultures caribéennes,  Aimé Césaire saluait notre "courage" de vouloir recreéer les liens renaissants au sein la Caraïbe.

 

Télécharger la carte ici (pdf - 600 Ko)


GENS DE LA CARAIBE


Eïa pour Aimé Césaire !

 

Le réseau GENS DE LA CARAIBE vous souhaite un bon anniversaire.

 

Nous résidons dans la Caraïbe, en Europe, aux Amériques, en Afrique et travaillons à valoriser le patrimoine culturel et les cultures caribéennes avec toutes ses composantes.
Nous continuons sur votre lancée, tous, les uns, les autres, avec nos moyens, pour établir un dialogue entre les cultures/civilisations...
Vous trouverez [dans ce dossier] quelques lignes qui vous sont destinées, rédigées par tous ceux que votre œuvre, vos combats ont nourri et fait grandir.

D'Ayiti, Algérie, Deutschland, Belgique, Brésil, Canada, Côte d'Ivoire, Cuba, Espagne, Jamaica, L'Amazonie, Lareinion, Madagascar, Matnik, Gwadloup, Repùblica dominicana, RD Congo, United kingdom, Sentlisi, Trinidad and Tobago, USA...

Un grand merci !


Karole Gizolme et Yvana Vaïtilingon pour les Gens de la Caraïbe

 


Aimé Césaire, vous êtes celui qui, avec d’autres comme Damas, Senghor, a permis que ses semblables puissent s’ouvrir à une représentation du monde où chacun chercherait sans faiblir et trouverait sa juste place.
Gens de la Caraïbe vous souhaite un bon anniversaire en vous remerciant pour vos combats menés, vos prises de position, vos appels à la résistance, en particulier pour la liberté de l’homme.

Signatures :

Sully Andoche (Ile de Réunion) - Gérard Archimède (Guadeloupe/Paris) - Sandra Audenay (Martinique/Paris) - Thérèse Bandou (Guadeloupe/Inde) -  Marc Barrat (Guyane/Paris) - Gérard Barthélémy (France/Haïti) - Sandra Bassien-Capsa (Martinique/Guadeloupe/Paris) - Marie Beaupré (Guadeloupe/France) - Hélène Béraud (France) - Monique Berger (France) - Yves Bergeret (France/Afrique) - Dominik Bernard (Paris/Guadeloupe) - Dimitri Béchacq (France/Haïti) – Dominique Berthet (Martinique/France) - Jean-Luc Bonniol (France) - Sylvie Bouras (France) - Nicole Brissac (Guadeloupe/France) - Dominique Castellano (Ile Maurice/Paris) - Bernard Chancy (Haïti/Canada) - Myriam Chiaramonti (Corse/Martinique) - Norma Claire (Guyane/Paris) - Felix Clausen-Gizolme (Caraïbe/Europe) - Fred Constant (Martinique/Ile Maurice) - Myriam Cottias (Martinique/Paris) - Elisabeth Cunin (Colombie/France) - Swanah Desvarieux-Coquin (Guadeloupe) - Max Diakok (Guadeloupe/Paris) - Fabrice Doriac (Marie-Galante) - Charly Clairmont (Guadeloupe/Paris) - Franck Compper (Guyane) - Henry Désir (Haïti/Paris) - Isabelle Dubost - Georges Eugène - José Exélis (Martinique) - Karine Gabon - Frauke Gewecke - Michel Giraud - Roselita Grandisson - Frédéric Gruet (Guadeloupe/France) - Louise Hamel (Sainte-Lucie/Québec) - Reynold Henrys (Paris/Haiti) - Gaëtan Inimod (Guyane/Martinique) - Anais Jones Sanchez (Guinée/Espagne) - Christine Lamy (Martinique) - Suzy Landau (Martinique) - Jean-Marc Lauret (France) - Jean Lebrun (France) - Roland John Leopoldie (Barbade/Londres) - Anne Lescot (Haïti/Paris) - Paul Léandri (Corse) - Wilfrid Louis-Régis (Guadeloupe) - Lucia Luce (Martinique) - Thérèse Marianne-Pépin (Guadeloupe) - Anne Marty (France/Haïti) - Benjamin (Benzo) (Guadeloupe) - Nathalie Naquin (Guadeloupe) - Catherine Nasser (France) - Christelle Patinon (Guadeloupe/Guyane/Réunion) - Hector Poullet (Guadeloupe) - Jocelyn Gizolme (Martinique/France) - Karole Gizolme (Caraïbe/Europe) - Antoine Guillot (France) - Yane Mareine (Nigéria/Guadeloupe) - Blaise Mercier (France) - Eric Pigeonneau (Guadeloupe) - José Pliya (Cameroun/Guadeloupe) - Alexandre Procolam Cadet-Petit (Martinique) - Marilou Périan (Martinique) - Ghislaine Planet (Martinique) - Barbara Prezeau-Stephenson (Ayiti/Canada) -Rémy Roche (France) - Raúl Ernesto Colón Rodríguez (Cuba) - Rocío Rodríguez (Madrid/Républicaine Dominicaine) - Suzy Ronel (Guadeloupe) - Josette Séraline (Martinique/Normandie) - Léa de Saint Julien (Guadeloupe/Bretagne) - Julienne Salvat (Réunion/Martinique) - Juliette Smith-Ravin (Guadeloupe) - Jo Spalburg (Surinam/Dominique) - Serge Tamas (Guadeloupe/Paris) - Annick Tangorra (Marseille/Martinique) - Christine Tully-Sitchet (Etats-Unis/France) - Catherine Théodose ( Martinique/France) - Yvana Vaïtilington (Martinique) - Danielle Vendée (Martinique/France) - Paul Vermande - Marie-Jeanne Viator (Guadeloupe/Paris) - François Villais (Paris/Martinique) - Mylène Wagram (Martinique/France) - Association Intercomunale des soirées d'été en Luberon


Jenny Alpha, comédienne, Paris.
Cher Aimé,
Je n’oublierai jamais l’importance littéraire capitale sur ma formation d’adulte qu’a eu ma rencontre avec Léopold Sédar Senghor, Léon-Gontran Damas et TOI. Et en fidèle et immense amitié, je te souhaite un superbe anniversaire.


Pedro Ureña Rib, linguiste, Republica Dominicana.
Felicitaciones al maestro y poeta Aimé Césaire.
Aimé, Te escribo en español por caribeño que eres... y te tuteo porque enantes se tuteaba a los Reyes y tu hijo y nieto de esclavo has sido siempàre un rey, de las letras, del verbo que se hace carne prieta y negra en el Caribe levantando conciencias y despejando horizontes...
Quisiera decirte lo que siento en créole... pero a pesar de haber adoptado mucho de tu cultura martiniqueña y de que he sido profundamente influenciado por tus palabras, no he podido en tantos años de vida en esa « Mulata Antilla », dominar esta lengua para sentir que mi profundo sentimiento de admiración y estima, por tu arte y por tu vida, sera expresado fielmente.
Que la vida que has llevado sea ejemplo y norte para los caribeños y para los pueblos del mundo. Felicitaciones, amor, paz e identidad.


L’équipe de la revue Cassandre/Horschamp, Paris.
Notre reconnaissance et notre amour à Aimé Césaire, qui nous est infiniment précieux et aux gens de la caraïbe.
Cassandre porte depuis 1995 les valeurs d’un art en prise avec la société dans la lignée des combats de l’après-guerre, fait avancer les idées et lutte contre l’endogamie. Notre travail est celui d’une « nouvelle critique » qui ne se contente pas de juger l’« objet », mais appréhende le geste de l’art en prenant en compte la relation àl’histoire, aux populations et aux lieux. www.horschamp.org

Jean-Jacques Lissac, réalisateur, Paris.


Cher Aimé Césaire
J’ai le plaisir de vous adresser mes voeux fraternels pour votre anniversaire.

Extraits du film (Interview du 23 mars 2003) « AIMÉ CÉSAIRE, PASSEUR DU SIÈCLE » :
« Un peuple, il a le droit à la dignité, le droit au respect, et il a le droit de choisir son destin, de choisir son statut. C’est n’importe lequel, mais il a le droit de choisir son statut, et ce n’est pas seulement ce qu’on nous a imposé.
Voilà où nous en sommes !... Quel sera ce statut, tout dépendra des circonstances, ce n’est pas écrit une fois pour toutes, mais il a le droit de le choisir et de le maîtriser... »


Alain Monnier, Ile de groix, Bretagne, président de la section Relations internationales de l’Institut Culturel de Bretagne.
« J’habite un voyage de mille ans j’habite une guerre de trois cents ans… »(calendrier lagunaire)Encore beaucoup d’années de bonheur, de combats, de victoireA notre Aimé, « lui, laminaire », l’ami noir, l’ami-nerf…Avec toute notre affectueuse admiration.


Régine Lefavrais, Paris.
Pas beaucoup de temps, je réclame votre indulgence !
Aimé, prénom chargé, moi je me prénomme Régine, pas mal non plus, sauf qu’à 59 ans, j’attends toujours un trône ! Je plaisante : je suis reine dans mon royaume. Ce que j’aime c’est les gens simples, pas ceux qui vous embobinent avec des belles paroles. dire ce qu’on fait, faire ce qu’on dit.
Ah, l’honnêteté, la sincérité, l’amitié, le partage, la solidarité, la tolérance. Je vous aime et je vous embrasse. Longue vie et bonne santé.

Octavia Gaël, Paris
Heureux anniversaire à vous, Aimé Césaire,
Vous le commencement, la charpente, le poing levé, la parole-délivrance, la renaissance, le père bienveillant.
Vous l’essentiel.
Avec tout mon respect,


Philippe Girerd, service culturel Alliance française, Paris/Albanie
Cher monsieur Césaire,
C’est très beau ce rayonnement que vous avez avec les mots...
Ils répandent la joie. J’espère qu’ils vous le rendent bien, cher monsieur Césaire
Joyeux anniversaire !


Florence Gauthier, historienne, Paris.
Pour Aimé Césaire, honneur et respect.


Philippe Adrien, metteur en scène, Vincennes.
Merci de nous avoir baptisé d’un si beau nom il y a maintenant trente deux ans, de nous avoir fait tellement aimer la culture noire, les hommes et les femmes (le théâtre bat les records de mariages mixtes et d’enfants métis !). Chaque saison, les auteurs et artistes de la Caraïbe continueront à jouer ici, comme en 2006 où nous aurons eu La Noce chez les petits-bourgeois... créoles (en créole surtitré) et Phèdre de Racine avec le Tam-Théâtre de la Martinique.

LeGrace Benson, Arts of Haiti Research Project.
Feliz cumpleanos, Bon fete to Aime Cesaire at 93 distinguished, influential years.


 

Le parcours d'Aimé Césaire en quelques mots sur Gens de la Caraïbe.

Share