Festival Interculturel Kiyapane - 2ème édition - samedi 30 juillet 2005, à Awala-Yalimapo - stade As

Festival Interculturel KiyapaneMonsieur le Maire de la commune de Awala-Yalimapo et son Conseil Municipal, et le comité d’organisation ont l’honneur et le plaisir de vous inviter à la deuxième édition du Festival Interculturel Kiyapane.
Entrée Libre

La deuxième édition du festival interculturel Kiyapane de Awala-Yalimapo a pour ambition d’offrir au public un plateau artistique d’environ 19 groupes en provenance du plateau des Guyanes, du bassin Amazonien, de la Caraïbe et de la France métropolitaine soit environ 200 artistes.

Samedi 30 Juillet 2005 à Awala-Yalimapo,
à partir de 16 heures sur le stade Aselekusi

Avec des artistes invités du Brésil - Surinam - Paris - Martinique - Guadeloupe - Cuba - Guyane
 
1. Paremuru
2. Wi Bassie
3. Gabi Edmé
4. Mayou
5. Mutusji
6. Wey Nov
7. Esekematoko
8. A Be Dé Kaba
9. 3 Mèt 50
10. Black Wood
11. Moxy Color
12. Ache Ire
13. E o Tchan do Brasil
14. Reggae Matik
15. Pier Pol Jack
16. Lady Sweety
17. Daddy Morry
18. Krys
19. Akwarel
 
Info Line : 05 94 34 77 78 - 06 94 43 05 19
 
Mairie de Awala-Yalimapo
Information et Communication
Franck APPOLINAIRE
Tél. 05 94 34 76 76
Fax 05 94 34 77 77
Port. 06 94 43 05 19


Kiyapane Alela, est né en 1917 au Surinam. Très jeune, il admirait son père qui jouait du sambula dans l’est du Surinam. Adolescent, il l’accompagnait dans les cérémonies traditionnelles. Pendant plus d’un demi-siècle, il parcourut le monde kali’na avec son sambula.
Par ses chansons, expression d’un peuple en perpétuel mouvement, il rappelait des valeurs telles que la solidarité, la tolérance et la fraternité, valeurs qui construisent et unissent aujourd’hui encore, le monde kali’na.
Musicien incontesté, Kiyapane Alela a réuni autour de lui et de sa musique une première génération de jeunes musiciens, à l’origine d’une fierté retrouvée et affirmée, message pour un nouveau monde kali’na.
Kiyapane Alela nous a quitté le 19 juin 1992 et repose dans le petit cimetière de Awala-Yalimapo.
Ce festival lui est dédié et s’inscrit comme une des premières actions de la municipalité de Awala-Yalimapo en matière culturelle et cela dans le cadre de la décennie des peuples autochtones qui prendra fin en 2005.

Extraits Texte de Félix TIOUKA, Premier Adjoint au Maire de Awala-Yalimapo, Chargé de la Culture (avec l’aimable autorisation de la famille Frédéric).

Le concept du festival

Le festival interculturel Kiyapane de Awala-Yalimapo repose sur un principe de démocratie culturelle ouverte sur la diversité et sur le respect mutuel.

Composant une société responsable et en pleine mutation, les hommes et les femmes de la communauté de Awala-Yalimapo sont porteurs des valeurs d’un espace partagé. Awala-Yalimapo, Sourire de la Guyane, carrefour de la connaissance et du partage interculturel, devient un lieu de reconstruction et de réécriture des rapports que les hommes entretiennent avec leur histoire contemporaine.

Awala-Yalimapo, lieu hautement symbolique de la prise de conscience du citoyen amérindien en Guyane, ouvre la porte d’une nouvelle émancipation, et offre à tous les Guyanais un espace pour regarder avec dignité et fierté leur culture d’hier, d’aujourd’hui et de construire ensemble celle de demain.

Awala-Yalimapo, Sourire de la Guyane, symbole de dignité et de fierté retrouvée, prend ainsi toute sa place dans la construction d’une Guyane respectueuse des droits fondamentaux de ses fils.

Les objectifs du festival

- Valoriser les musiques traditionnelles du bassin amazonien et de la caraïbe tant sur le plan local, régional que sur la scène internationale.

- Créer des passerelles avec les milieux professionnels en vue d’une diffusion large des pratiques musicales et artistiques qui constituent un ferment de l’identité des diverses communautés du bassin amazonien et du plateau des Guyanes.

- Favoriser les échanges artistiques entre artistes locaux et des pays frontaliers en faisant du festival interculturel Kiyapane de Awala-Yalimapo, un rendez-vous obligé ouvrant sur la réalisation de productions en commun.

- Le festival interculturel Kiyapane de Awala-Yalimapo doit devenir une réelle opportunité de diffusion et d’échange des artistes locaux et des pays du bassin amazonien et du plateau des Guyanes.

- Le festival interculturel Kiyapane de Awala-Yalimapo doit participer à la construction de nouveaux liens culturels au sein de la société guyanaise, en créant un trait d’union entre les hommes et les femmes qui ont décidé de s’ouvrir à l’autre et de s’ouvrir sur le futur.

- Le festival interculturel Kiyapane de Awala-Yalimapo doit aussi être un lieu d’initiation et de formation aux métiers de la culture, au service de la société guyanaise.
Share