Fwank ka mayé Klod anki an kréyòl

La mairie de Saint Laurent du Maroni (Ouest Guyanais)  prononcera en créole le mariage de Franck Compper (enseignant - directeur du festival international de contes en Guyane – membre de Gens de la Caraïbe)

Et Claude DAMAZIE-EDMOND (enseignante) à 09h30 , ce 28 octobre 2004, journée internationale du créole.

Gens de la Caraïbe s’associe à la famille et amis pour leur souhaiter de beaux moments de bonheur.

Texte en deux langues :

LYANNAJ MOUCHÉ KÉ MADANM MARYÉ
(consentement des époux)

Mésyézédanm lasosyété, nou ké fè maryé :
(mesdames, messieurs, nous allons procéder au mariage de :)

Manzè Claude DAMAZIE-EDMOND
(mademoiselle Claude DAMAZIE-EDMOND)


(et)

Mouché Franck Justin COMPPER
(monsieur Franck Justin COMPPER)

Men dabò pou roun, fodré nou bay zòt, Manzè ké Mouché, déztrwa palò asou bi-lalwa Kòd Sivil-a pou zòt kanman.
(mais auparavant, nous devons de vous donner, mademoiselle, monsieur, lecture des articles du code civil qui vous concernent)

- Bi-lalwa 212 : Mouché-ké-Madanm-maryé lyannen kou zonng ké lachè, jou malò ké toujou gen panga, roun lanmen ké toujou lavé ròt.
(- article 212: les époux se doivent mutuellement fidélité, secours, assistance)

- Bi-lalwa 213 : Mouché-ké-Madanm-maryé, kantékant, ka trasé larèl lèspri ké larèl soumaké lafanmiy.
(article 213: les époux assurent ensemble la direction morale et matérielle de la famille)
Yé ka sabré léyon lavi pou yé timoun, yé ka mété yé dibout pou dèyè-dimen.
(ils pourvoient à l'éducation des enfants et préparent leur avenir)

- Bi-lalwa 214 : Si zòt pa kasé-wéy divan lalwa, chak moun ké kontré-lanmen silon  fòrs so lèstonmak.
(article 214 :si les conventions matrimoniales ne règlent pas la contribution des époux aux charges du mariage,ils y contribuent à proportion de leurs facultés respectives)

- Bi-lalwa 215 : Kou zong ké lachè Mouché-ké-Madanm-maryé ké rété ansanm a lakaz.
(- article 215 : les époux s'obligent mutuellement à une communauté de vie)

- Bi-lalwa 371-1 : Larèl Papa-ké-Manman ka lovri chimen lavi pou timoun-an.
(- article 371-1 : l'autorité parentale est un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l'intérêt de l'enfant)

Larèl Papa-ké-Manman ka rété jouk lò timoun-an vini gran divan-lalwa, pou protéjé li, pou panga li, pou swen li, pou so tèt drèt kou pikèt, pou lovri chimen lavi bay li, ké lovri so lèspri annan rèspé so kanman.
(elle appartient aux père et mère jusqu'à la majorité ou l'émancipation de l'enfant pour le protéger dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement dans le respect dû à sa personne)

Papa-ké-Manman ka mennen kannon timoun-an kantékant ké li, silon so larjò bòrdaj, padavwa dolo-a ka di : « gran kouté piti, piti kouté gran »
(les parents associent l'enfant aux décisions qui le concernent, selon son âge et son degré de maturité)

Mouché-a ké Manzè-a pa kasé-wéy divan lalwa pou sa maryé-a.
(les futurs conjoints ont déclaré qu'il n'a pas été fait de contrat de mariage)

--------------------------------
Manzè Claude DAMAZIE-EDMOND
(mademoiselle  Claude DAMAZIE-EDMOND)

OU LÉ MARYÉ
(consentez-vous à prendre pour époux)

Mouché Franck Justin COMPPER ?
(monsieur Franck Justin COMPPER ?)

--------------------------------
Mouché Franck Justin COMPPER
(monsieur Franck Justin COMPPER ?)

OU LÉ MARYÉ
(consentez-vous à prendre pour épouse)

Manzè Claude DAMAZIE-EDMOND ?
(mademoiselle  Claude DAMAZIE-EDMOND)

Divan Lalwa, nou ka sonnen osonntanbou Claude DAMAZIE-EDMOND ké Franck Justin COMPPER lyannen.
(au nom de la loi, nous déclarons Claude DAMAZIE-EDMOND et Franck Justin COMPPER unis par le mariage)

Atò, fodré zòt konnèt bi-lalwa ka kòrdé zòt lyannaj.
(et maintenant, nous allons vous demander de prendre connaissance de l'acte qui consacre votre union)

Share