Colloque Moreau de Saint-Méry, les 10 et 11 septembre 2004

Colloque Moreau de Saint-MéryDans le cadre du bicentenaire de l'indépendance d'Haïti, La Société des Amis des Archives, les Archives Départementales, avec le concours de l'Université Antilles-Guyane (laboratoire AIHP) organisent à l'Atrium un colloque intitulé De St Domingue à l'Italie : Moreau de St Méry ou les ambiguïtés d'un créole des lumières.

Présentation

Avocat d’origine martiniquaise, Moreau de Saint-Méry a marqué l’historiographie de Saint-Domingue par son travail de mise en forme de la doctrine coloniale d’Ancien régime, et par ses positions politiques dans les débuts de la Révolution française et haïtienne. Grâce à une gigantesque documentation, en 1784, il publie les six volumes in 4° des Lois et Constitutions des Colonies françaises de l’Amérique sous le vent. Revenu en France pour ce travail, Moreau s’agite beaucoup dans le milieu intellectuel parisien, ce qui le conduit à prendre une part active à la Révolution. Mais il nous intéresse surtout par l’ouvrage qui allait devenir la référence obligée tout historien de la colonisation la Description de la Partie française de Saint-Domingue. Le travail de Moreau vaut à la fois par ses publications et par la masse documentaire qui les sous-tend, presque intégralement conservé aux Archives d’Outre-Mer à Aix-en-Provence. La seconde moitié du XVIII° siècle voit surgir les grands débats sur la pertinence de la politique coloniale fondée sur l’esclavage des Noirs et sur l’égalité ou l’inégalité entre Blancs et libres de couleur. L’analyse de cette oeuvre devrait être l’occasion de dessiner les perspectives d’historiographie coloniale largement renouvelées depuis une dizaine d’années.

D’autres aspects de la vie et de l’oeuvre de Moreau seront également abordés dans le colloque, notamment ses écrits sur les tout jeunes Etats-Unis d’Amérique et son rôle en Italie où, à partir de 1801, il est administrateur général du duché de Parme. Là encore il procède à un état des lieux dans l’esprit du temps, celui des fameuses statistiques départementales, oeuvre éclatée à travers de nombreux écrits où perce la forte personnalité de l’auteur.

Le Colloque

Accompagnant l’exposition organisée par les Archives départementales, ce colloque éclaire le développement et la crise de la société coloniale en Haïti, à travers la vie et l’œuvre de Moreau de Saint-Méry. Le colloque se veut un apport critique à l’histoire des représentations sur le Nouveau monde.
 
Pourquoi Moreau ?
Malgré le caractère exceptionnel de son œuvre, Médéric Louis Elie Moreau de Saint-Méry est emblématique pour bien des raisons : il rappelle les liens qui attachent Saint-Domingue à la Martinique, dont le gouverneur eut autorité sur la grande île jusqu’en 1714, il donne un point de vue créole sur les déve¬loppements de la colonisation en Amérique. A travers le regard et l’œuvre de Médéric Moreau de Saint-Méry, issu d’une famille notable martiniquaise, juriste éclairé, membre de l’élite coloniale agissante de part et d’autre de l’Atlantique, homme cultivé et pétri de l’esprit des Lumières, enfin acteur majeur, mais oublié, de la première Révolution parisienne en 1789, nous pouvons saisir les mécanismes politiques, économiques et juridiques, les ambiguïtés et les bloca¬ges de la société domingoise.
Les historiens d’Haïti ne s’y sont pas trompés, en puisant largement dans les documents publiés dans ses deux grands ouvrages, intimement liés : les Loix et constitutions de l’Amérique sous le vent, et la Description topographique, physique, civile, politique et historique de la partie française de l’isle Saint-Domingue. Si Moreau fut, au reste, un tenant du conservatisme en matière de politique coloniale pendant les années décisives de 1789-1792, son œuvre qu’on peut qualifier de scientifique se veut objective. 

Pourquoi commémorer ?
Que commémore-t-on à l’occasion de ce bicentenaire de l’indépendance haïtienne ? Il nous paraît opportun de faire ce retour en arrière sur l’histoire de la « perle des Antilles ». Moreau ne soupçonnait pas que « l’isle infortunée dont la splendeur passée étonnera les races futures » deviendrait au contraire le symbole de la lutte victorieuse pour la liberté, et exercerait une fascination durable sur les grands noms de l’histoire caribéenne et européenne, de Victor Schoelcher à Césaire, en passant par C.L.R. James.

Programme

JEUDI 9 SEPTEMBRE

18h00
Table ronde animée par Elisabeth Landi
Histoire et commémoration : pourquoi commémorer l'indépendance haïtienne ?
Avec David Geggus, Gérard Barthélémy, Jacky Dahomay (sous réserve), Marcel Dorigny, Pierre Buteau


VENDREDI 10 SEPTEMBRE

9h00
Allocution d’ouverture du colloque par Claude Lise, sénateur de la Martinique, président du Conseil général.

9h30
Présentation générale du colloque

  • Moreau de Saint Méry, entre insularité et modernité.
    par Pierre BUTEAU 

Le juriste et l‛érudit

  • Moreau de Saint-Méry, arpenteur créole de Saint-Domingue.
    par Vincent HUYGHUES-BELROSE
  • Moreau, le droit au service de la spécificité coloniale.
    par Gérard Gabriel MARION
  • Moreau de Saint-Méry et la « machine coloniale ».
    par James E. MC CLELLAN

Débat

14h30-16h00
Une approche culturelle de Saint-Domingue

Lucien ABENON - Modérateur

  • Deux regards sur la société coloniale de Saint-Domingue à la fin du XVIII : Moreau de Saint-Méry - Descourtilz.
    par Gérard BARTHELEMY
  • La notion de patrimoine chez Moreau de Saint-Méry.
    par Danielle BEGOT
  • La musique coloniale dans Moreau de Saint-Méry.
    par Bernard CAMIER

Débat

16h30-17h30
Moreau, loin de Saint-Domingue

  • Le « Voyage aux Etats-Unis » 1794-1798, de Moreau de Saint-Méry.
    par Monique POULIQUEN
  • Aspects de la mission de Moreau de Saint-Méry dans le duché de Parme (1800-1806).
    par Léo ELISABETH

18h30
Visite de l’exposition aux Archives départementales.


SAMEDI 11 SEPTEMBRE

9h30
Blancs, libres et esclaves à Saint-Domingue
Cécile CELMA - Modérateur

  • Moreau de Saint-Méry et le patriotisme créole à Saint-Domingue.
    John GARRIGUS
  • Le marronnage à la veille de la Révolution.
    par Jean-Michel DEVEAU
  • Entre encyclopédisme et préjugés : Moreau de Saint-Méry et les libres de couleur de Saint-Domingue.
    par Dominique ROGERS
  • Moreau, les hommes de couleur libres et la profession des armes.
    par Stewart KING

Débat

14h00
Moreau de Saint-Méry, Révolution et colonies

  • Moreau de Saint-Méry : un colon dans la Révolution pari¬sienne (1788-1792).
    par Marcel DORIGNY
  • Moreau et la peur de la philosophie.
    par Vertus SAINT-LOUIS
  • Moreau de St Méry et la Révolution de Saint-Domingue.
    par David GEGGUS



L’année haïtienne au Conseil général

L’exposition Des constitutions à la Description de Saint-Domingue, accompagnant le colloque est visible aux Archives départementales jusqu’au 20 septembre 2004. Une visite spéciale vous est proposée le 10 septembre à 18h30.

Une exposition pédagogique, itinérante, qui traite de l’histoire haïtienne au XIXe siècle, mettant en valeur les efforts et les échecs de la construction de la première république noire, et esquissant le regard souvent intrusif des nations étrangères sur Haïti sera disponible pour les établissements scolaires à compter de novembre 2004.

La bibliothèque Schoelcher propose au mois d’octobre des animations sur la littérature haïtienne dans le cadre du Salon du livre (à partir du 12 octobre 2004).

Informations pratiques

Le colloque se déroulera à l’Atrium, salle Frantz Fanon, les 10 et 11 septembre 2004.
Il est prudent de réserver au 0596 63 88 46.

Share